Le vin, un peu d’histoire et les appelations

Un peu d’histoire

Composée des mots grecs oînos (vin ) et lógos (science), l’œnologie est la science de l’étude et de la connaissance du vin. Elle couvre l’ensemble des sujets, de la culture de la vigne à la dégustation du vin en passant par son histoire, ses méthodes de conservation.
Le vin, synonyme de fête, d’ivresse, de convivialité, est aujourd’hui universel.
Aussi ancienne que nos civilisations son histoire se confond avec bien des cultures et des économies.

On retrouve des représentations festives sur les œuvres grecques et romaines, autant de témoignages sur l’importance économique et culturelle de ce breuvage.
C’est dans le bassin méditerranéen que le vin apparait des 8000 avant JC.
3000 ans avant notre ère, la vigne est présente en Egypte puis 1000 ans après en Grèce.
Le sud de la France connaitra les premières cultures dans les bouches du Rhône vers 500 avant JC.

Avec le moyen âge , le vin gagne en qualité.
On ne le coupe plus avec de l’eau comme dans l’antiquité.
La chrétienté favorise sont extension et la culture de la vigne partout en Europe.
Les premiers décrets de qualité viennent de Charlemagne, mais c’est bien l’église qui exploite les terres viticoles et améliore la qualité.
Jusqu’au XIVe siècle les vins les plus appréciés sont blancs ou rosés.
Le vin rouge connait un essor plus tardif.

Un des effets méconnu des colonisations sont l’implantation de la vigne sur les autres continents.
On citera L’Amérique du sud à partir du XVIe siècle, l’Afrique du sud à partir du XVIIe siècle suivi de la Californie quelques décennies plus tard.

Les appellations

Depuis 2009, l’Europe pose des règles concernant les appellations officiellement destinées à protéger le consommateur et sécuriser les viticulteurs.
Les AOC (appellation d’origine contrôlées) deviennent des AOP (Appellation d’origine protégée).

Malgré les pressions les AOC ont toutefois encore de beaux jours devant elles. Elles ont pour but de garantir une origine géographique, une méthode de fabrication ainsi qu’un niveau de qualité. Les vins AOC sont contrôlés et testés par l’institut national des appellations d’origine.
Les VDQS( vins délimités de qualité supérieure) désignant des produits de moindre qualité officielle que les AOC sont une appellation qui disparait.

Les IGP (Indications géographiques protégées) sont des vins de pays dont la zone de production est délimitée. La France en compte 150. Les vins sont testés par un conseil inter-professionnel.
Le vin de table, autorisant les mélanges devient « vin de France », c’est la catégorie la plus basse mais aussi la plus produite (environ 50% de la production).